Présentation

Je suis photographe de vies, de l’instant et de l’émotion, du temps qui passe, d’un regard ou d’une rencontre, d’un moment partagé, d’un voyage au cœur de ce que l’âme exprime ou cherche à exprimer.

J’aime les choses simples, les chants d’oiseaux et les levers de soleil sur le lac ou les montagnes, l’odeur du café, le rire des enfants, les marchés et les places du village où tout le monde se connait et se parle, cuisiner, parler, échanger, j’aime la vie en général, et la capacité que chacun d’entre nous a pour la transcender parfois.

J’aime cette étincelle de lumière qui ne nous quitte jamais, même dans les moments difficiles, elle demeure.

C’est donc tout naturellement que mon projet photographique s’est inscrit dans la recherche permanente de cette lumière, pour capter chaque instant de vie, mais aussi pour faire un bout de chemin auprès de ceux qui parfois, restent dans l’ombre. Les personnes en situation d’urgence, les personnes âgées en maisons de retraite, les personnes porteuses de handicap ou malades, mais aussi toutes celles qui traversent un moment difficile, où l’estime de soi est mise à mal, où la confiance est élimée. Je propose alors de tendre la main accompagnée de mon appareil photo et de quelques uns des outils que j’ai découverts sur ma route, et qui me permettent de tisser un lien avec les personnes que j’accompagne.

J’écris des histoires de vies, d’amour, je sème des graines et j’entretiens la mémoire pour la transmettre, je laisse mon cœur ressentir et être le déclencheur, c’est lui qui appuie pour capter l’instant.

Qu’il s’agisse d’une séance couple ou famille, d’une séance grossesse ou bébé, d’un temps pour Soi, d’une séance individuelle au cœur de la nature pour aller se relier à l’essentiel, tout est là, dans l’instant partagé et vécu, simplement et avec authenticité, pour semer et s’aimer….

« La vie, elle est si loin, elle est si proche, elle est partout, dans l’insolente fraîcheur des pluies d’été, sur les ailes d’un livre abandonné au bas d’un lit, dans une rumeur enfantine et vibrante, dans un prénom mille et mille fois murmuré comme on mâche un brin d’herbe, dans la cérémonie de fermer lentement les volets le soir, sur les paupières d’un nouveau né, dans la douceur d’ouvrir une lettre attendue….tout est comme au premier matin du monde : donné ». Christian BOBIN